Un échangeur au service du territoire

3 objectifs

L’échangeur d’Agen Ouest consiste à créer un accès supplémentaire à l’ouest de l’agglomération agenaise, sur le territoire des communes de Brax, de Roquefort et de Sainte-Colombe-en-Bruilhois.

En complément de l’entrée actuelle en rive droite, cet aménagement contribuera à :

  • Rééquilibrer les trafics entre les deux rives de la Garonne et désengorger le cœur d’agglomération. Essentiellement situées en rive droite de la Garonne, les infrastructures routières actuelles accueillent un trafic local et de transit en constante augmentation. Cela engendre la saturation du cœur d’agglomération et notamment des franchissements de la Garonne aux heures de pointe.
  • Améliorer les échanges Nord / Sud et la desserte des territoires notamment le désenclavement de la partie Nord-Est du département (Villeneuvois, Fumélois).
  • Accompagner le développement de l’ouest agenais, secteur en pleine mutation, où de nombreux projets sont programmés par les collectivités dans le but de préserver l’emploi actuel et d’assurer le développement économique local.

> L’échangeur d’Agen Ouest répond à une véritable stratégie de développement territorial puisqu’il s’inscrit dans un ensemble d’aménagements visant à développer la rive gauche de la Garonne tels que la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse, le Barreau de Camélat (liaison vers la RN 21), le Technopole Agen Garonne.

Un soutien direct à l’emploi et à l’activité économique

Le projet s’inscrit dans le cadre du Plan d’Investissement Autoroutier visant à améliorer l’accessibilité des territoires et à contribuer ainsi à la croissance économique et à la création d’emplois au niveau local.

Il contribuera ainsi à la croissance économique et à la création d’emplois au niveau local.

  • Environ 140 000 heures travaillées durant toute la durée des travaux, avec autant de retombées économiques pour les commerces et les services locaux.
  • 1 accès facilité au Technopole Agen Garonne dont le développement doit permettre l’accueil d’entreprises créatrices à terme de 4 000 emplois.
  • 1 soutien au retour à l’emploi grâce à des partenariats durant le chantier avec les structures de l’emploi et de l’insertion professionnelle.

> Ce projet, de l’ordre de 17,4 M€ HT (valeur 2016), est cofinancé par l’Agglomération d’Agen (6,15 M€ HT), le Conseil Départemental du Lot-et- Garonne (6,15 M€ HT), et VINCI Autoroutes (5,1 M€ HT auxquels s’ajouteront les frais d’exploitation).

Insertion et activité économique

Dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale, en relation avec l’agglomération d’Agen, dans un souci de promotion de l’emploi et de lutte contre l’exclusion, Vinci Autoroutes a décidé d’inclure dans le cahier des charges ce certains des contrats de travaux de l’échangeur d’Agen Ouest une clause obligatoire d’insertion par l’activité économique.

L’entreprise, ou groupement d’entreprises en charge des travaux doit réaliser une action d’insertion qui permette l’accès ou le retour à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles particulières. Le Cahier des Clauses Administratives Particulières précise à cet égard les différentes modalités envisageables de mise en œuvre de cette action d’insertion.

VINCI Autoroutes et l’Agglomération d’Agen ont prévu de mettre en place une assistance spécifique, dénommé « facilitateur » dans les pièces du marché, qui doit permettre aux entreprises qui le souhaitent d’être accompagné dans la bonne compréhension et mise en œuvre de ce dispositif.