LE PORTRAIT DU TERRITOIRE

Les études techniques ont été menées en s’appuyant sur différentes sources en particulier :

  • la consultation des administrations,
  • l’examen de la cartographie, de la bibliographie et des documents d’urbanisme disponibles,
  • des mesures, reconnaissances et visites terrain.

L’objectif est de connaître précisément l’environnement du projet afin de considérer toutes les caractéristiques du territoire, en particulier les activités humaines, l’acoustique, la qualité de l’air, le paysage, la ressource en eau et la faune et la flore.

VINCI Autoroutes s’engage dans la démarche « Éviter, Réduire, Compenser » sur l’ensemble des projets dont elle assure la maîtrise d’ouvrage. Il s’agit, dès la conception du projet, d’équilibrer pertes et gains pour maintenir l’environnement dans un état équivalent ou meilleur que celui observé avant la réalisation du projet.

Cette démarche a été appliquée dès la conception du projet afin d’assurer la meilleure intégration possible de l’échangeur dans le territoire.

Afin de préserver les principales essences et espèces présentes sur le site, différentes mesures de protection de la biodiversité seront mises en œuvre. Elles viseront en particulier deux espèces protégées identifiées dans le secteur, la Grenouille méridionale et le Lézard des murailles. Les mesures de réduction consisteront par exemple à adapter le calendrier aux cycles de reproduction des espèces ou encore à baliser et signaler les zones sensibles afin d’interdire leur accès aux engins de chantier. Les mesures de compensation et d’accompagnement comprennent la création de mares, de gîtes propices à l’accueil et au développement des espèces (reptiles et amphibiens). Pendant toutes les étapes des travaux, et après la mise en service de l’échangeur le suivi de ces mesures sera assuré par des intervenants écologues indépendants.

Avant leur rejet dans le milieu naturel, les eaux de pluie tombées sur les chaussées seront collectées et traitées grâce à la construction d’un dispositif composé de caniveaux et de 3 bassins d’assainissement.

Pour permettre l’insertion du projet dans son environnement et également pour reconstituer des habitats pour les espèces, des essences d’arbres locales seront replantées.

Dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale, en relation avec l’Agglomération d’Agen, dans un souci de promotion de l’emploi et de lutte contre l’exclusion, VINCI Autoroutes a décidé d’inclure dans le cahier des charges de certains des contrats de travaux de l’échangeur d’Agen Ouest, une clause obligatoire d’insertion par l’activité économique. L’entreprise, ou groupement d’entreprises, qui se verra attribuer le marché concerné devra réaliser une action d’insertion qui permettra l’accès ou le retour à l’emploi de personnes. Le Cahier des Clauses Administratives Particulières précise à cet égard les différentes modalités envisageables de mise en œuvre de cette action d’insertion. VINCI Autoroutes et l’Agglomération d’Agen ont prévu de mettre en place une assistance spécifique, dénommée « facilitateur » dans les pièces du marché, qui doit permettre aux entreprises qui le souhaitent d’être accompagnées dans la bonne compréhension et mise en œuvre de ce dispositif.